FORUM DES XTRAILs  Index du Forum FORUM DES XTRAILs
Forum d'information et d'actualité spécialisé XTRAIL 1 a 3 qui rassemble sur 1 seul site les infos/essais/retours utilisateurs des suv nissan xtrails I -II-III
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM DES XTRAILs Index du Forum -> LE MONDE DE NISSAN -> LA MARQUE / NEWS / SCOOPS/ INFOS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2015 - 12:44    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant

  DU BOURRE PIF en vue

http://forum.nissanxtrail.clicforum.fr/t3238-Challenges-fr-automobile-L-eta…


http://www.challenges.fr/monde/asie-pacifique/20151027.CHA0925/renault-niss…

 

MACRON / GHOSN / Tout est dit dans le regard








Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan"

Le PDG du groupe réagit au lendemain de la mise en garde du ministre de l'Économie Emmanuel Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance".

Source AFP

http://www.lepoint.fr/automobile/strategie/carlos-ghosn-la-priorite-sauvega…



_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Oct 2015 - 12:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2015 - 15:28    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant

Economie JDD  |  1 novembre 2015  |  Mise à jour le 2 novembre 2015

Le gouvernement prêt à une fusion Renault-Nissan


Bercy pourrait valider une fusion totale entre Renault et Nissan. L’idée serait d’aboutir à un rapprochement complet des deux constructeurs pour dépasser l’alliance nouée il y a treize ans. Lundi, Nissan a réfusé de commenter ces "discussions", mais a rappelé son opposition à la montée au capital de Renault opérée en avril.

Le sujet est sur la table. Cette ­semaine, la nouvelle passe d'armes entre le PDG de Renault, Carlos Ghosn, et le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a dévoilé un désaccord de fond.
Le patron du constructeur au losange a jeté un pavé dans la mare en présentant un rééquilibrage des participations croisées entre Renault et Nissan.
Il a surtout proposé que Nissan monte au capital de Renault, de 15% à 25%, tandis que le français réduirait sa part dans le japonais de 44,3% à 35%. Un schéma "inacceptable" pour l'État, qui détient 19,3% de Renault.

"Je suis prêt à avoir une discussion ouverte sur l'alliance, a lancé Emmanuel ­Macron aux Échos, vendredi. Mais il serait contre-productif d'aborder le sujet par la préservation d'équilibres passés."

Une manière de dire que tout doit être revu au lieu de déplacer les curseurs. Car depuis plusieurs années, les ministres de l'Économie successifs se plaignent de ne pas connaître les projets de Carlos Ghosn et ceux de Nissan. "Une boîte noire", comme l'explique un ancien cadre du ministère. Avec quatre directions communes, Renault et Nissan sont déjà unis au niveau opérationnel.
 "Le sens de l'histoire est probablement qu'un jour ce groupe sera plus intégré, y compris en ce qui concerne la structure du capital et la gouvernance", avance-t-on à Bercy.

 De son côté, lundi, le constructeur d'automobiles japonais Nissan s'est dit "inquiet" de la récente montée de l'Etat français au sein du capital de son partenaire Renault, tout en refusant de commenter les rumeurs de projets de "rééquilibrage" de l'alliance.

Un groupe basé aux Pays-Bas


Treize ans après la création de l'alliance entre les deux constructeurs, leur rapprochement est désormais sur la table.
"L'État n'est pas opposé à une vraie fusion au sein d'une seule société, décrypte un proche du ministère.
 Le statu quo ne peut plus durer."

Rien n'est à l'étude, mais les schémas sont regardés par les banquiers depuis plusieurs années.
L'un d'eux consisterait à créer une société unique où cohabiteraient les actionnaires japonais de Nissan et ceux de Renault, et l'État français au premier chef.
Le groupe pourrait être basé aux Pays-Bas, comme l'est l'alliance actuellement, et serait dirigé par une seule personne, Carlos Ghosn étant incontournable. Mais le gouvernement reste très attaché à maintenir en France des centres de recherche et d'innovation.

L'État français semble donc prêt à une fusion qui a pourtant toujours été taboue. Aujourd'hui, Renault est fort et son cours de Bourse élevé.
 En réalité, le rapport de force avec Nissan est plus équilibré qu'il n'y paraît.
Les Français craignent que l'alliance bascule davantage vers le Japon.
 Sur les quatre directions communes, seule celle des ressources humaines est dirigée par une Française issue de Renault.
 "L'alliance s'est beaucoup développée et pas au détriment de Nissan", s'agace-t-on dans l'entourage de Macron. L'État ne lâchera pas.

Lire notre dernière interview de Carlos Ghosn : "Renault doit devenir n°2 en Europe"
_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Mer 4 Nov 2015 - 10:42    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant



Renault-Nissan : Ghosn convoque un conseil d'administration extraordinaire

Clash ou compromis ? Le torchon brule déjà depuis plusieurs mois entre Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, et le groupe Renault sur la structure...

_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Sam 7 Nov 2015 - 13:05    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant

Renault: pas d'accord à l'issue du conseil extraordinaire


Par Challenges.fr
Publié le 06-11-2015 à 18h00Mis à jour à 18h16

http://www.challenges.fr/entreprise/20151106.CHA1352/renault-nissan-veut-un…
_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Mer 2 Déc 2015 - 13:07    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant

 
Code:
 
Renault : Nissan tente de contrer l'État français

Le constructeur automobile japonais Nissan étudie différentes options pour se doter de droits de vote chez son partenaire Renault pour contrer l'État français.

Source AFP

Publié le 01/12/2015 à 13:23 - Modifié le 01/12/2015 à 13:46 | Le Point.fr


Nissan étudie les différentes possibilités de contrer l'influence du gouvernement français au sein de Renault. Image d'illustration. © Getty Images/AFP/ DAVID MCNEW

Le constructeur automobile japonais Nissan souhaite contrer l'influence de l'État français.

"Le conseil d'administration de Nissan s'est réuni lundi après-midi au Japon pour discuter d'un ensemble de sujets, dont les droits de vote chez Renault" a annoncé le groupe de Yokohama.

Le gouvernement envisagerait, selon des informations de presse, de porter sa part à 25 %.
Si Nissan n'a rien voulu dire sur "le contenu de la discussion", il semblerait, d'après le quotidien économique Nikkei, que la firme veuille "élever sa part dans Renault à 25 % ou plus afin d'empêcher toute interférence du gouvernement français dans l'alliance".

Les groupes, tous deux dirigés par Carlos Ghosn, sont liés par des participations croisées : Renault détient actuellement 43,4 % de Nissan.
Ce dernier possède 15 % du français.

Cependant, au titre de règles sur "l'autocontrôle" - une société en contrôle une autre lorsqu'elle détient au moins 40 % de ses parts -, Nissan est privé de droits de vote à l'assemblée générale de Renault.

Or, explique le Nikkei, "en vertu de la loi japonaise sur les sociétés, Renault perdrait ses droits de vote de 43,4 % s'il était détenu à hauteur d'un quart au moins par son partenaire japonais", lequel pourrait alors avoir voix au chapitre.

Ce scénario a été accueilli froidement mardi à la Bourse de Tokyo, où le titre de Nissan a fini en baisse de 1,93 % à 1 289 yens après avoir même chuté de 3,6 % en séance.
"Investir davantage dans Renault est visiblement perçu négativement par le marché" a commenté Christopher Richter, qui suit le secteur automobile nippon chez la société de courtage asiatique CLSA.

"Les compagnies françaises sont-elles des investissements fructueux ?" s'interrogent ces donneurs d'ordre, jugeant que "le gouvernement français n'est pas intéressé par la rentabilité" et a ses propres priorités, notamment la sauvegarde des emplois en France.

"Nissan étudie une seconde option, a ajouté le quotidien nippon : "émettre de nouvelles actions pour diluer la part de Renault" et la faire passer en dessous de 40 %, mais cette opération réduirait aussi la part des autres actionnaires existants de Nissan.
"Rétablir les bases d'une alliance fructueuse"
Nissan a toutefois démenti un tel projet dans un communiqué émis après la clôture du marché. "La meilleure solution serait que Nissan rachète certaines de ses propres actions à Renault", ce qui aboutirait au même résultat, estime Christopher Richter.
Mais, plus que les investisseurs, Nissan va surtout se heurter à l'opposition de l'État français.
"En aucun cas, nous n'accepterons que ces équilibres soient revisités" a prévenu récemment le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron.
Le gouvernement a décidé au printemps de monter au capital de l'ancienne Régie nationale, de 15 à 19,7 %, une manoeuvre qui lui a permis, lors d'un vote fin avril, d'imposer l'application de la loi Florange.
Cette loi récompense les détenteurs d'actions de long terme par l'octroi de droits de vote double.
"Cette montée au capital que nous avons voulue, ces droits de vote double que l'État a acquis, ils ne remettent en rien en cause l'alliance entre Renault et Nissan" s'est défendu Emmanuel Macron.
Il n'empêche que, depuis cette date, les tensions se sont exacerbées.

Nissan, qui domine désormais le duo alors qu'il était au bord de la faillite aux prémices de l'aventure en 1999, s'est dit "inquiet" de cette influence renforcée de l'État, et son directeur de la compétitivité, Hiroto Saikawa, a assuré vouloir "résoudre cette question dès que possible afin de pouvoir rétablir les bases d'une alliance fructueuse", qui se classe désormais au quatrième rang mondial en termes de ventes automobiles.
_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Mer 2 Déc 2015 - 18:13    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant

Nissan Renaut: le gouvernement japonais s'en mêle
par André Lecondé Le 01 Décembre 2015 à 18h12


Le conseil d’administration exceptionnel que le constructeur Nissan a tenu en début de semaine a soulevé bien plus d’inquiétudes qu’il n’a apaisé les esprits.
La participation de l’Etat français dans le capital du concubin Renault fait toujours débat au Japon et sensibilise même jusqu’au gouvernement local.
Voilà donc à présent deux équipes gouvernantes face à face, chacune motivée par la volonté de défendre les intérêts de sa marque nationale réunies dans un groupe pourtant dirigé par un même patron : Carlos Ghosn.
Ce dernier sait semer décidément le trouble en supposant que ce ne soit pas la tempête.
Mais le fait que rien n’est transpiré de ce conseil chez Nissan si ce n’est des bruits sur une augmentation de sa participation dans le capital de Renault qui ont été mal reçus par les marchés.
L’action de Nissan a ainsi perdu 3%  à la Bourse de Tokyo qui n’apprécie pas la perspective d’une montée à 25% chez son partenaire Renault, au lieu de 15% actuellement, pour contrer l’influence de l’Etat français.  

On rappellera que Renault détient actuellement 43,4% de Nissan, qui, de son côté, possède 15% du losange mais pas de droits de vote.
Le gouvernement français a quant à lui décidé au printemps de monter au capital de Renault de 15% à 19,7%.

Une initiative mal vécue et une tension qui a fini par réveiller le gouvernement japonais qui entre dans la danse. 

  
Ce dernier a déclaré qu’il surveillait « les discussions en cours entre Nissan, Renault et l’Etat français ».

« Je souhaite qu’ils poursuivent ce dialogue avec détermination et trouvent un terrain d’entente afin de préserver la relation entre Nissan et Renault » a déclaré mardi à la presse Yoshihide Suga, porte-parole du gouvernement.
_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2015 - 11:14    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant




Renault-Nissan et l’Etat ont trouvé un accord


Vendredi 11 décembre 2015 - 18:17

Le Conseil d’Administration de Renault annonce avoir trouvé un accord de stabilisation de l’Alliance Renault-Nissan.


C'était prévisible, c’est désormais officiel.

Un compromis a été trouvé entre l'Alliance Renault-Nissan et l'Etat français pour mettre fin à des mois de tension, suite à l'augmentation en avril dernier de la participation de l'Etat au capital de la marque au losange, pour s'assurer les droits de vote double.

Une "manœuvre" qui n'avait pas été du goût du constructeur japonais Nissan.

Ce dernier cherchant à renforcer son poids chez Renault afin de contrer l’Etat français.
Un accord en trois points
La hache de guerre est finalement enterrée ce vendredi 11 décembre 2015.

Le Conseil d’Administration de Renault vient en effet d’approuver un accord de stabilisation de l'Alliance Renault-Nissan en trois points :
> Premièrement, au sein de Renault, le principe des droits de vote double est maintenu.

Il sera effectif au 1er avril 2016. De plus, un plafonnement des droits de vote de l’Etat est prévu à 17,9%, porté à 20% en cas de quorum inhabituellement élevé.
> Le deuxième point porte sur la non-activation des droits de vote de Nissan dans Renault.


> Finalement, Renault ne pourra interférer dans la gouvernance de Nissan, "conservant une pratique en vigueur depuis 16 ans".


"Essentiel à la confiance..."
"Le Conseil d'Administration de Renault se félicite de cet accord, essentiel à la confiance entre Renault et Nissan et qui permet aux équipes de l'Alliance de travailler à se hisser dans les prochaines années sur le podium des 3 principaux constructeurs automobiles mondiaux" annonce finalement Renault dans un communiqué.
_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gegedelyon
Fondateur / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2009
Messages: 3 089
Localisation: LYON-OUEST ou la plage dans le 66
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Quel xtrail: Non / AUDI A 5 cabriolet S LINE de fin 2015
Type / couleur: newarre
Motorisation: 2.0 TDI 177 cvs S.TRONIC 7 FAP
Finition: S LINE / bi Xénon / chauffage de nuque / clim places arrières etc .....
Kilomètrage: VH de démo en concession AUDI 340 kms au départ
Acheter neuf: Cabriolet de démo garage AUDI
Concession: Concession AUDI / VW
Pneus hiver ? quelle marque ?: Expérience positive des 4 saisons NOKIAN WEATHERPROOF sur Q 5 QUATTRO
Autres vh: En projet une LADA NIVA pour l'hiver
Point(s): 973
Moyenne de points: 0,31
Coyote ou similaire: Coyote + waze sur samsung galaxi S 7 en 4 G sur SHOSH

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 14:56    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance" Répondre en citant



Constructeurs - 14/12/2015 Renault et l’Etat s’entendent sur une limitation du champ d’intervention de l’Etat

Les droits de vote de l’Etat français seront plafonnés entre 17,9% et 20% selon le taux de participation des actionnaires à l’assemblée générale sauf dans des situations à caractère exceptionnel.
L’accord tacite de non-ingérence de Renault dans les opérations de Nissan devient contractuel.

Un communiqué de Renault ce vendredi 11 décembre est venu clore un conflit public qui opposait la direction et le conseil d’administration de Renault avec l’Etat, sur la place de ce dernier dans la vie de Renault et de l’Alliance.
A l’origine de cette affaire, la décision de l’Etat de monter au capital de Renault pour forcer la mise en œuvre des droits de vote double, contre l’avis du conseil d’administration.
Ce changement de l’équilibre capitalistique a révélé des tensions sous-jacentes entre Nissan et Renault, dont l’origine vient de la dissymétrie entre les poids économiques respectifs de Renault et Nissan (du simple au double en faveur de Nissan) et leur poids et pouvoir en tant qu’actionnaire (15% sans droit de vote pour Nissan, 43,4% pour Renault).
La position de principe de l’Etat dont on comprend le bien-fondé (faire appliquer les lois de son gouvernement) s’est doublée d’une affirmation d’un rôle actif de l’Etat en tant qu’actionnaire, alimentant la rumeur selon laquelle l’Etat pousserait à une fusion donnant potentiellement le pouvoir à Renault et donc à l’Etat dans l’Alliance.
Cette différence de positon a parfois pris des allures d’opposition de personnes entre Carlos Ghosn et Emmanuel Macron, avec notamment un conseil d’administration extraordinaire le 16 avril à l’issue duquel les administrateurs avaient réaffirmé leur soutien à Carlos Ghosn, PDG de Renault et de Nissan, garant de l’équilibre entre les deux constructeurs et opposé aux droits de vote double dans Renault.

Un actionnaire français pas l’Etat français

Dans une précédente chronique, Bernard Jullien soulignait qu’"il ne revient pas tout à fait au même de passer "sous contrôle étranger" ou "sous contrôle d’un Etat étranger"".
C’est bien cette question qui a provoqué cette crise et a occupé plusieurs conseils d’administration de Renault ces derniers mois.  Crise que l’accord approuvé ce 11 décembre est censé avoir résolue.
"Les discussions entre les deux actionnaires de long terme, l'Etat actionnaire et Nissan, ont permis d'aboutir à un accord solide qui pérennise l'Alliance et favorise son développement", annonce le communiqué de Renault diffusé à l’issue de ce conseil d’administration.
Baptisé "accord de stabilisation" il prévoit à la fois une limitation de l’influence de l’Etat sur les décisions opérationnelles de Renault et une non ingérence (appelé "non-interférence") de Renault dans Nissan.
La crainte côté japonais de l’ingérence de l’Etat français dans Nissan par le biais de Renault a abouti à l’établissement d’un contrat entre Renault et Nissan "ayant pour objet la non-interférence de Renault dans la gouvernance de Nissan". Ce contrat ne faisant que formaliser "une pratique en vigueur depuis 16 ans".

Des droits de vote double limités aux situations exceptionnelles

Cet accord entérine également "le maintien du principe des droits de vote double au sein de Renault" (à partir du 1er avril 2016) et en même temps en limite considérablement l’effet pour l’Etat puisqu’il s’accompagne d’un contrat entre l’Etat et Renault "ayant pour objet le plafonnement de principe des droits de vote de l’Etat".
Ce plafonnement (quelles que soient les parts de l’Etat) remet l’Etat dans la situation précédente à 17,9% avant l’entrée en vigueur des droits de vote double (et de sa montée au capital). Il crée cependant un plafond qui fluctuera en fonction de la participation des actionnaires aux AG de Renault : entre 17,9% (pour un quorum habituel pour les AG de Renault, soit autour de 60%/65%) et 20% ("en cas de quorum inhabituellement élevé", dit ce communiqué, ce qui fut le cas de la dernière AG où il était autour de 72%).
Rien n’est dit dans le communiqué sur la manière dont sera fait ce passage entre 17,9% et 20%. Il s’agit là d’une concession importante de l’Etat puisque l’entrée en vigueur des droits de vote double lui en donnait 28% et compte tenu du quorum habituellement faible aux AG de Renault un poids nettement supérieur à la minorité de blocage (un tiers).
Si le niveau de plafonnement dépend du quorum, sa mise en œuvre dépendra également du type de décisions soumises aux votes de l’AG.
Certaines décisions ne seront pas soumises à ce plafonnement et notamment celles "relatives à la distribution de dividende, la nomination et la révocation des administrateurs représentant l’Etat, la cession portant sur plus de 50% des actifs de Renault, des conventions réglementées non-approuvées par les représentants de l’Etat".
Pas de plafonnement non plus "dans des situations à caractère exceptionnel telles que la modification ou la résiliation du RAMA (accord fondamental de l’Alliance), la récupération par Nissan de ses droits de vote dans Renault, l’annonce d’une offre publique sur Renault, le franchissement du seuil de 15% en capital ou en droit de vote par un tiers actionnaire, y compris Nissan", précise le communiqué.

Pas d’activation des droits de vote de Nissan

En échange de ce plafonnement l’accord prévoit la "non-activation" des droits de vote de Nissan dans Renault, soit là encore le statuquo.
S’il permet de faire retomber la tension née de la montée au capital de l’Etat (qui doit encore céder les 4,7% acquis en avril, comme il s’y était engagé pour redescendre à 15%), cet accord sera on l’imagine d’une certaine complexité à gérer, puisque pour chaque décision présentée en AG il faudra définir dans quel cadre elle se situe par rapport aux droits de vote de l’Etat.
Cet accord de stabilisation approuvé par le conseil d’administration de Renault devrait permettre aux équipes dirigeantes de se concentrer à nouveau sur l’opérationnel avec pour objectif de placer l’Alliance
"sur le podium des trois principaux constructeurs automobiles mondiaux"
souligne Renault.

_________________
SYMPATHIE-CONFIANCE-ENERGIE-VOLONTE 


En prévision achat d'une LADA NIVA d'occasion récente fin 2017 !
Montage photos de mes vhs de 2000 a 2017
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d102841615kP473089095o2l1/présentation-23-mars-


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:40    Sujet du message: Carlos Ghosn : "La priorité : sauvegarder l'alliance Renault-Nissan" / Macron qui a appelé mardi à "ne pas déstabiliser l'alliance"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM DES XTRAILs Index du Forum -> LE MONDE DE NISSAN -> LA MARQUE / NEWS / SCOOPS/ INFOS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com